Le Club News Historique Les Membres Photos Forum Activités Sponsors Liens

Identification :
pseudonyme
mot de passe

S'inscrire?
News août 2014

Chantier de nettoyage doute 2014 : pas de d'août il fallait encore !  29-08-2014



Pas de doutes, il fallait encore effectuer ce Chantier de Jeunes Bénévoles "Nettoyage Entretien Sauvegarde et Découverte de la Risle".

20 ans après, les premiers stages de ce type, lancés par Alain Chapellière et Eric Beaumont, les 16 jeunes et 10 adultes se relayant ont trouvé de quoi bien boire, bien s'asseoir et bien ... conduire !!!
En effet, outre les éternelles canettes et bouteilles plastiques, ils ont trouvé un pare choc et un chassis de véhicule mais aussi deux sièges juxtaposés de minibus et de l'huile de vidange !
Comme chaque été depuis trois ans, des pots de fromage blanc ont été ramassés autour de l'usine de croquettes en arrivant à Montfort sur Risle et, à la sortie de Brionne, un banc en ciment a été sorti de l'eau et repositionné sur le bord. Les pagayeurs ont pris soin de le porter loin du bord.
Il sera possible de constater par la suite si ceux qui aiment tant le remettre à l'eau seront prêts ou non à utiliser leurs muscles pour réaliser cette incivilité.

Les nuits furent très fraîches à froides au camping de la base de loisirs de Brionne.
Les journées furent agréables malgré le temps maussade.

Les activités annexes consistèrent en du stant up paddle avec le club de Pont Audemer, du tir à l'arc avec le Président du club de Montfort, du mini-golf, une soirée à Cap Cabourg ainsi qu'en l'audition de l'ensemble vocal de Paris à l'abbaye du Bec Hellouin dans plusieurs interprétations d'oeuvres de Vivaldi.

Les journalistes de l'Eveil Normand et du Courrier de l'Eure se sont déplacés ainsi qu'une équipe de télévision de France 3 Haute-Normandie.

Vous pourrez retrouver toutes les photos sur ce lien.



Merci à : Charlotte, Clémence, Garance, Julianne, Julie, Léa, Léontine, Maëlle, Mélissa, Lucile, Marie-Aude, Nathalie, Rachel, Clément, Cyprien, Erald, Etienne, Fabien, Isidore, Mathias, Quentin, Eric, Geoffroy, Jean-Paul, Maxime, Samuel... sans oublier Mamy Bouby pour le super repas du vendredi soir !

sam


Réunion du Comité Directeur samedi 30 août à 18 h 00.  25-08-2014
Bonjour, Je vous propose de nous réunir pour l'habituelle réunion de rentrée du club :

Samedi 30 août à 18 h 00 dans le hall de la salle des fêtes Robert FORT de Beaumont le Roger (au-dessus du club).

Les sujets traités seront :

I/ Séances et utilisation du vannage.
II/ Point financier et tarif saison 2015.
III/ Calendrier sorties, stages et compétitions.
IV/ Sélectif régional slalom de Beaumontel 25 et 26 janvier 2015.
V/ Animation Jeune de Beaumont le Roger.
VI/ Nouveau minibus.
VII/ Bilan de l'été.
VIII/ 20 ans du Chantier de Jeunes Bénévoles et exposition.
IX/...

Toute personne extérieure au Comité Directeur peut évidemment se joindre à la réunion.

sam


Durance 2014 : Etait-ce un stage très mature ?  19-08-2014
Alors oui, on était qu'entre mecs, oui on n'a pas fait d'fontaines, oui on n'a pas mangé d'salades fourre-tout, oui on n'a pas kiffé toutes les musiques des cds mais j'vous remercie Vous m'avez donné la force d'réaliser l'un d'mes rêves les plus fous "Les yeux plus gros que le monde"...

Au soir du 4 août, se sont retrouvés : Eric, Fabien, Jean-Paul, Isidore, Martin, Mickaël, Nicolas, Niels, Samuel, Sébastien.
Au petit matin du 5 août, ont récupéré Jean-François et Olivier au col du Lautaret avant d'aller prendre un petit déjeuné au café dans L'Argentière la Bessée. Ont monté le campement entre marabout, tentes deux secondes et hamacs. Ont mangé des sandwichs.
Ont effectué la traditionnelle première descente jusqu'à l'aérodrome de Saint Crépin l'après-midi, laissant certains pousser jusqu'à Saint Clément.
Ont réfléchi pour décider de manger comme d'habitude des escalopes à la crème avec du riz et des champignons ! Le premier soir !

Le mercredi 6 août, ils ont testé le bassin, ils ont commencé à se dire que faire des courses et tout étaler sur la table laissant chacun se nourrir selon ses envies ça n'était pas si mal. Comme le temps pressait par rapport aux pêcheurs, ils n'ont pas sauté de la falaise sur la descente qui menait de Saint Clément au Rabiou. En revanche, ils ont fait des soleils sous les regards de Fabien et d'Isidore qui n'ont pas osé le franchir. Le soir mais aussi après avoir navigué sur le bassin, ils ont joué au tarot. Des pâtes au roquefort avec lardons étaient au menu.




Le jeudi matin, ils ont convaincu Isidore d'esquimauter dans le lac et d'apprendre à sortir de son bateau. Ensuite ils ont slalomé sur le bassin pendant qu'Isidore, Samuel et Jean-Paul allaient au marché de Vallouise. Quand ils en sont revenus, cinq joueurs de tarot étaient attablés. Durant la descente Rabiou-Embrun, et pendant que Mickaël, blessé à l'épaule, effectuait la navette, Fabien a constaté qu'il pouvait passer sous le pont de fer sans dessaler. En début de descente, il dessala pourtant, bien vite récupéré par Olivier. Après la descente, plusieurs sont montés en ville d'Embrun à pied, rejoindre ceux qui utilisaient le minibus, au glacier le Co'case. De retour au camping, ils mangèrent des saucisses et des lentilles.

Le vendredi pouvait ressembler au jeudi puisqu'ils avaient prévu d'effectuer la même descente en s'arrêtant cette fois-ci à la vague de la clapière. Ils avaient sauté dans le lac d'eau chaude la veille et, à cause de l'Embrun man, n'envisageaient pas d'y retourner. Ils ajoutèrent un pique-nique au Rabiou ce qui permit de créer un barrage dans le torrent asséché afin d'y faire travailler des tongs et autres sandales et d'imaginer la prochaine création d'un kayak pain killer dans un bout de mousse noire. La descente s'effectua sans encombre, Samuel et Sébastien avaient préalablement géré la navette. De nombreuses chandelles avant eurent lieu dans une ancienne vague à surf, des pointes en ont été abîmées. De retour au camp sans arrêt par le glacier, des parties de tarot vinrent animer la soirée. Eric avait acheté de quoi offrir l'apéritif, répondant ainsi à ce que Seb avait mis en place le soir précédent. On sait qu'ils mangèrent des pommes de terre, des haricots et du jambon sauce Mader le lendemain soir. Etait-ce des spaghetti bolognaises ce vendredi ?

Le samedi matin, Olivier-Nestor, le bon majordome, alla cherché le pain comme les matins précédents. Bertrand rejoignit alors le groupe. L'entrainement sur le bassin fut intensif et l'après-midi fut différente. Ils remontèrent la vallée de la Guisane pour effectuer deux descentes, par groupe de 5, en bateaux plastiques depuis Le Monetier les Bains, avec le fameux passage des Guibertes qui en surprit plus d'un. Bertrand, Eric et Olivier continuèrent jusqu'à Briançon où ils durent attendre au centre d'un rond point que les occupants du minibus terminent la construction d'un barrage dans un canal surplombant la dite Guisane. C'est bien ce soir là que le jambon fut au Mader.




Le dimanche soir, avant que Bertrand ne reparte, il avala un sandwich mêlant une tranche de rôti de boeuf froid à d'autres aliments. Durant le même temps, Eric et Niels faisaient cuire des merguez qu'ils accommoderaient ensuite à de la semoule et à des légumes de couscous. De quoi se remettre de cette journée passée entre tarot, bassin, navigation calme depuis L'Argentière jusqu'à Saint Crépin et, pour quatre adultes (Bertrand, Eric, Olivier et Samuel) la descente de la Gyronde, bien en eaux... A leur retour, ils indiquaient aux mineurs que cela s'avérait finalement trop risqué pour eux. Ce moment de dépit était vite oublié face aux faveurs nourrissantes des membres de l'UCPA apportant justement de la semoule déjà prête. Ceci convenait fort bien à Olivier, en mode Tibo Doudou... Lui qui n'avait pas été chercher le pain de la journée, dimanche oblige.

Rétro sur le lundi ! Grace à l'office du tourisme de L'Argentière, une marche en haut de la vallée du Fournel s'organisait, Olivier emmenant les troupes en minibus. Dans le parc des chardons bleus, cascades et paysages étaient magnifiques. Le pain killer s'en donnait à coeur joie, esquimautant et descendant les chutes les unes après les autres. De retour au camping, le bassin attendait les pagayeurs tandis que Jean-Paul et Samuel redescendaient à pied. Le soir, l'UCPA fournissait des quenelles qui venaient compléter de la purée steack haché ! Vous imaginez combien les parties de tarot pouvaient alors déclencher de sourires.




Pour la journée du mardi, du lac, des equimautages, du bassin et une heure d'attente chez le médecin eurent raison d'un JF avec mal au bras. L'après-midi, la descente Saint Clément Rabiou permettait à Niels et Olivier de rembarquer ensemble en C2, d'y dessaler pour Niels et de sauter de la falaise pour les quelques autres qui en avaient envie. Le soir, Niels n'était pas en forme et profita peu du repas (petit pois, carottes à la crème avec des knackis), préférant se contenter d'une soupe aux champignons. Ce soir là, il plut énormément, la nuit qui suivit également. Cela ne pouvait surprendre ceux qui, du haut de Mont Dauphin, avaient vu le ciel se couvrir après être repassés en centre ville du village de Chateauroux les Alpes dans la voiture de Sébastien.

Le mercredi, il était décidé que ce soit la dernière journée de navigation et la rivière avait suffisamment grossie pour que l'embarquement sur le bassin soit compromis. Des troncs d'arbres flottaient, les portes devaient être remontées au-dessus du niveau d'eau... Jean-Paul, Samuel et Sébastien s'en allèrent quérir le poulet rôti au marché de Briançon. Eric et Niels ne se sentirent pas en état de naviguer. L'après-midi pourtant, le Rabiou fut franchi par les plus téméraires, sans problème ! Fabien ne navigant pas, Samuel effectua la navette jusqu'au parking du lac à Embrun. Le soir, une pizza était engloutie avant de retourner au glacier, hélas sans Niels qui aurait pu commander à nouveau un "Chinatown" !

Dès 7 heures le lendemain matin, des tentes se démontaient, la remorque se rechargeait, le retour se dessinait. Un départ vers 11 h 10, un pique-nique au Lautaret, du tarot dans le minibus, une perdriole, de la pluie, quelques souvenirs, de brefs arrêts sur des aires et une arrivée à Beaumont vers 23 heures indiquaient que le stage 2014, n'en déplaise à la serveuse du Co'case répondant à Niels, laissait tout cela "très mature".
Pour s'en convaincre, on entendra encore longtemps Isidore prononcer la veille au soir dans ce même glacier : "Ecoute c'qui sort d'mon boule"...



L'ensemble des photos et vidéos sur ce lien.

sam


France Metz 2014  12-08-2014
Alors que nombre d’entre nous profitent actuellement des joies du kayak à l’Argentière, faisons un petit retour en arrière sur les championnats de France de slalom, qui se déroulèrent à Metz il y a une paire de semaines.

Après une longue incertitude sur les noms beaumontais qui participeraient, le soulagement était de mise en ce début juillet : notre Léo figurait bien sur les listes des inscrits, par la grâce d’une dérogation médicale acquise de haute lutte et avec le soutien des instances fédérales. Il était donc temps de faire les valises pour Metz, valises dans lesquelles Léo emmenait ses compères cadets Niels et Nicolas Candieu pour une patrouille historique, puisque c’était la première dans cette catégorie d’âge pour notre petit club rislois.
Quelques jours d’entraînements n’étaient alors pas de trop pour que nos espoirs évitent cette belle figure, réalisée par d’autres cadets en 2011, lors des derniers championnats de France en date sur le bassin mosellan de la Pucelle :
, et nos cadets partirent donc dès le samedi précédant les courses, accompagnés de leur président Samuel, ainsi que d’Isidore (en qualité de remplaçant) et sa mère Nathalie, qui profiteraient de l’occasion pour aller supporter leur sœur et fille sur le CNJ voisin (voir la news précédente).
Après quelques séances convaincantes sur le bassin, une deuxième bonne nouvelle arriva : notre président allait s’essayer au parcours pour les championnats de France vétérans en C1 : une eau chaude, un bassin peu dangereux et le lobbying convaincant du président de la CNA avaient eu raison des réticences initiales.
Complétée par Chloé Gatuingt (qualifiée pour la finale N1 en C1 à titre d’invitée) et Bertrand Avril (pour les championnats de France vétérans en K1), tous deux de retour d’une tournée dans les pays de l’Est, l’équipe beaumontaise pouvait s’engager dans les championnats de France individuels, en commençant par les qualifications.

Premier à s’élancer, Bertrand ouvrait le bassin avec une première manche très posée (d’aucuns diraient : trop posée) avant d’accélérer en deuxième manche…mais en commettant deux belles touches inutiles : en 106,1+0 puis 102,97+4, l’essentiel était acquis avec une qualification en demi-finales à la 16ème place.

Deuxième dans la start-list, Léo partait un peu tendu à l’attaque du bassin. 119,84s et deux touches évitables plus tard, il lui restait une seconde manche pour améliorer la mise, ce qui fut fait malgré un gros raté sur la porte 4. En 120,06s, Léo prenait la 69ème place sur 85 inscrits et montrait que sa qualification sur tapis vert n’était pas usurpée, à défaut de pouvoir viser mieux (seuls les 20 premiers étaient pris en demi-finale).

Le lendemain, Samuel se lançait à l’assaut du même parcours, avec l’objectif d’arriver en bas sur le bateau, sans 50 et en s’étant fait plaisir. Contrat rempli dès la première manche, puisqu’en 184,98s et 8 de pénalité, le président avait tout réussi. La deuxième manche, plus laborieuse et avec un esquimautage dans le final, restait anecdotique dans ce contexte de plaisir sur l’eau.

Dernière à partir pour Beaumont, Chloé fermait le bal en C1. Invitée surprise de la finale N1, notre C1D réalisait un parcours solide en première manche (161,88+2) avant de pousser l’accélérateur en seconde manche en 149,12+2) en prenant plus de risques, notamment avec un passage 1 en direct. Fait notable, outre sa neuvième place, Chloé réussissait un bel exploit en étant la seule beaumontaise à profiter de cette course pour améliorer sa moyenne de points au classement national.


Il était alors temps d’enchaîner sur les demi-finales pour Chloé, puis pour Bertrand (le règlement, particulièrement compliqué cette année, instituait des quotas différents pour chaque catégorie d’âge), sur un parcours dont la difficulté avait été relevée d’un bon cran.
Première à s’élancer, Chloé réalisait le parcours en 160,59+4, se classant à la 2ème place de la demi-finale B. En considérant les résultats de la demi-finale A, on peut donc en conclure que Chloé termine à la 8ème place de la finale du championnat de France sénior N1, ce qui est une belle performance notable, quatre ans après la mémorable médaille de bronze chez les juniors.

On pourra comparer la course de Chloé avec la demi-finale en sénior hommes, sur le même parcours, de notre voisin Guillaume Doutreix de Val de Risle :

Le lendemain, c’est Bertrand qui tentait la qualification pour la finale vétérans sur ce même parcours. Pas de grosse erreur mais un petit manque d’engagement pour une course matinale sans relief, et c’était une treizième place au bout en 97,47s, alors que seuls les dix premiers étaient qualifiés. Deux petites secondes manquèrent à l’appel pour rejoindre une finale remportée par Benoît Letellier, de notre voisin pont-audemerien.

Là encore, on pourra comparer la course avec la demi-finale en sénior de Mehdi Rouich, également des Castors Rislois Pont-Audemer, sur le même parcours :

Le temps passant rapidement, il était l’heure d’aller affronter le parcours des qualifications par groupe de 3 : outre la patrouille cadette déjà évoquée, Chloé et Bertrand étaient rejoints par Eric pour former une patrouille sénior dont l’objectif avoué était de finir au mieux pour marquer le plus de points possible pour conserver la place du club en N2 au classement national (et dont l’objectif non-avoué était de battre la patrouille cadette). Encouragés par tout le club et soutenus par plusieurs parents venus spécialement le week-end, nos deux patrouilles beaumontaises allaient alors essayer de passer collectivement les difficultés du parcours messin.

Les séniors ouvrirent le bal le dimanche matin. Malgré quelques croisements houleux, le résultat était au bout : en 140,69+2, le contrat était rempli, d’autant plus que la deuxième manche donnait lieu à des croisements encore plus délicats. On pourra d’ailleurs admirer cet instantané de la porte 1, presque aussi beau que celui évoqué en début d’article !


Juste derrière, la patrouille cadette connaissait quelques soucis en fin de parcours, sans pouvoir réellement améliorer lors d’une seconde manche où la rapidité extrême de Niels dans le passage 3-4 (malgré une pagaie tenue à l’envers !) surprit tout le monde, à commencer par son équipier Nicolas. Le bilan était néanmoins positif pour nos cadets, qui repartaient heureux d’une première expérience nationale qui en appelle d’autres.


A l’heure du bilan, on pourra se féliciter de l’implication de tous les participants, qui ont su se faire plaisir tout en assurant la place en N2 du club pour cette année 2014.

Geant Vert


Léontine, Simon et la Normandie 7èmes du Challenge National Jeune 2014  01-08-2014



Le compte-rendu du Cadre Tchnique Régional Lorrie Delattre est très parlant :

L'équipe jeune de Normandie termine à une très belle 7ème place lors du Challenge National Jeune 2014 qui s'est déroulé à Metz du 23 au 27 juillet (sur 20 équipes inscrites).

L'équipe était composée de 7 jeunes :
· Angélique LELEU - CK Val de Risle (27)
· Léontine DUBUISSON - CS Beaumontais CK (27)
· Clotilde LEMASLE - CC Avranches (50)
· Simon DUBOSC - CS Beaumontais CK (27)
· Pablo RAMIREZ - USPCK (14)
· Bruno HELY - PL Argentan (61)
· Briac LABBE - CC Avranches (50)

L'encadrement était assuré par Julien HOUSSEMAINE (entraîneur PL Argentan) et Lorrie DELATTRE (CTR).

Le CNJ était composé de 4 épreuves :
· slalom en k1 et en c1 - 11ème place
· descente en c2 et en k1 - 12ème place
· course d'orientation - 8ème place
· kayak polo - 2nde place

Nos jeunes ont su se montrer persévérants et créer une réelle dynamique de groupe qui les a poussé à se surpasser.

Nous remercions tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette action : les clubs qui ont prêté leur matériel et le club d'Argentan qui a mis à disposition son cadre salarié pour la semaine.


On retiendra les sourires sur les visages de Léontine et SImon tout au long de la semaine. Leur implication dans les matchs de polo qu'ils ont quasiment joué dans leur intégralité. Malheureusement, ils échouent en finale face à l'équipe de la Réunion qu'ils avaient pourtant battue en quart de finale.

Dans l'épreuve de canoë monoplace slalom, Léontine termine 23ème féminine sur 60 avec 4 touches.
Simon est 29ème garçon sur 60. Il ne touche pas mais est à 22 secondes du Breton vainqueur.

En kayak slalom, Léontine touche aussi 4 fois et termine 21ème.
Simon est 13ème avec une touche, à 13 secondes du meilleur, venu cette fois-ci d'île de France.

En descente, Simon était juge officiel et n'a pas couru.
Léontine termine 48ème en kayak à 28 secondes de la meilleure et 38ème en C2 avec Bruno Hély à 6 secondes des premiers.

L'ensemble des résultats est ici .
Les photos, mélangées à celles des Championnats de France slalom, sont visibles en cliquant sur ce lien .

Léontine avait préalablement contribué à apporter à l'équipe Normande présente aux Régates Nationales de l'espoir à Gravelines une très belle sixième place. Elle a concouru en K2 avec Manon Tessier de Vernon et en K4 avec Manon, Elisa Jegoux de Rouen et Clotilde Lemasle d'Avranches.

sam


retour