Le Club News Historique Les Membres Photos Forum Activités Sponsors Liens

Identification :
pseudonyme
mot de passe

S'inscrire?
News avril 2005

Dossiers de demande de subvention FNDS 2005  27-04-2005
Je termine à l'instant de remplir les dossiers de demandes de subventions Jeunesse et Sport via le Fond National de Développement du Sport.

J'ai présenté trois projets, comme les années précédentes. Les voici :

Action 1 / 3 :Encourager la pratique régulière de tous les adhérents grâce à des contenus spécifiques durant la période hivernale, en piscine.
Les obstacles que sont le froid et les crues seront ainsi évités tandis que l'accent se portera sur l'aisance, la sécurité et l'esquimautage.
Total des charges 2870 €uros, subvention FNDS demandée 950 €uros.

Action 2/3 : Offrir aux femmes de la structure un plus vaste choix de matériel, et notamment des canoës biplaces mixtes leur assurant une meilleure intégration et pouvant les mener aux pratiques compétitives ou de loisir de manière plus rassurante et plus ludique.
Donner aux hommes les moyens d'avoir un autre regard sur le sexe opposé.
Total des charges 3260 €uros, subvention FNDS demandée 1000 €uros.

Action 3/3: Faciliter l'accès des jeunes à la pratique sportive en leur proposant une adhésion club réduite s'ils ont des ressources limitées.
Action de type "coupons sports".
Total des charges 800 €uros, subvention FNDS demandée 300 €uros.

Ces dossiers partent à la Direction Départementale Jeunesse et sports de l'Eure et au domicile de notre Président de Comité Départemental Pierre Fleuriot qui devra les approuver.

L'an passé, pour une subvention totale demandée de 2200 €uros, une aide nous avait été accordée à hauteur de 1520 €uros.

Espérons que ces nouveaux dossiers portent eux aussi leurs fruits ! (Désolé cette news est peu colorée !)

sam


Carole Picart, nouvelle initiatrice du CSBCK  24-04-2005

Carole peut se réjouir car elle a parfaitement réussi l'ensemble des épreuves techniques, pédagogiques et écrites de sa formation d'une semaine d'initiatrice à Poses, complimentée en particulier sur sa technique de navigation par ses formateurs : Damien Boullot, Jean-François Renault, Sébastien Aupperin et Yannik Jegoug.

C'est une très bonne nouvelle pour le club beaumontais qui voit son nombre de membres diplômés en constante évolution depuis trois ans.

Carole pense déjà au monitorat mais d'ici là, elle pourra mettre en pratique sa formation en assurant l'encadrement des débutants ou touristes néophytes sur eau plate ou bien en eau vive de classe 2 (vannage Beaumontelois) sous contrôle d'un moniteur.

J'en profite pour souligner la très bonne ambiance qui régna au sein de ce stage (très très féminisé cette année), à l'image de la bonne surprise faîte à Carole vendredi soir afin de fêter dignement ses 16 ans.

Félicitons au passage Louise et Maxime de Pont Audemer, Clara du Val de Risle, Charlotte et Johnny d'Alençon, Madalène de Vernon, Jean-Pierre du Havre, Donatien de Rouen, pour leur réussite à l'examen et souhaitons à tous de de s'épanouïr pleinement dans l'encadrement.

sam


Benoît XVI nouvelles photos sur le site du CSBCK...  21-04-2005


Bon, voilà parce qu'on a toujours des photos en stoc et que ce site est un bon moyen de se souvenir...


De répondre aussi à tous ceux qui croyaient que le second prénom de Benoît était Joseph !
De mémoire, il s'agit plutôt d'Arnaud, suivi encore de Mickaël.


Et puisqu'on en est là, et que la question avait été posée dans un coin de ce site... :
Oui, Benoît est un ancien Beaumontais, licencié de 1992 à 1999.
Et peut-être le second ancien Beaumontais à accéder un jour en National 1 de la discipline slalom de Canoë-Kayak
(C'est du moins tout le mal qu'ici nous lui souhaitons).

Oui, Benoît est, et restera, un ancien Beaumontais,
aussi longtemps que les bons souvenirs retracés ci-après planeront dans nos têtes rêveuses.

N'en déplaisent aux autres humbles travailleurs dans la vigne, qui oeuvrent en ce bas monde...






sam


Modification du Chromozone :  20-04-2005
Dans un premier temps j’ai modifié la position de l’équipier arrière :

( reprise du pont, et réalisation d’un nouvel hiloire) L’arrière étant déjà relativement long à l’origine j’ai du la réduire afin d’équilibrer la ligne générale du bateau :

pour faire simple j’ai couper la pointe à 32 cm du bout puis prélever des triangles dans la coque et dans le pont afin de reprofiler la pointe.



Le Yopy 425 est né…..

yopy


Samuel : 30 ans !  18-04-2005
Il n’est pas beau notre Président du haut de ses 30 ans !!!!


un micro ou une pagaie à la main il est vraiment dans le coup !


Bon anniversaire Sam.

yopy


Pierre : 20 ans !  14-04-2005
J'avais envie de mettre une news comme ça pour les 20 ans de Pierre.
Parce que ce n'est pas tous les jours que l'on a 20 ans et que Pierre mine de rien bah... il a déjà passé la quasi-moitié des samedis après-midis de sa vie au club !

Oui, je retrouve le nom de Pierre, pour la première fois, sur le registre des licences de la saison 95-96.
Il avait donc dix ans alors et n'a cessé depuis de devenir, petit à petit, l'un des personnages incontournables du club.

Alors chacun aura ses souvenirs persos : voici les miens tels qu'il me viennent là...

C'est sans doute le premier stage que Pierre effectue avec le club, c'est un chantier, je l'encadre avec Audrey et Benôit en aval de La Ferrière. Audrey n'aura de cesse de me répéter "Qu'est-ce qu'il est nerveux, Pierre", nous sommes en avril 97.

Rebelotte en octobre sur un chantier que nous encadrons à Saint Philbert avec David : Petit Pierre, comme l'appelait alors Julien Comte (c'est ainsi qu'il me reparlera de lui lors des contacts pris pour les 25 ans), Petit Pierre donc se fait un malin plaisir à accueillir Benoît en lui renversant, de l'étage, une casserole d'eau sur la tête.
Il termine ensuite le stage en se bagarrant fougueusement contre un extérieur club.


Pierre ado, c'est l'amitié avec les pagayeurs de l'époque : Popeye, Alexis, Georges,...c'est l'apport de nouveaux venus : Carole bien sûr mais aussi Thomas, c'est l'implantation au club du rodéo, l'envie de devenir initiateur, avec une formation à rallonge, et puis aussi les prises de bec sur les stages avec les adultes "raisonnés", c'est encore l'envie de repousser toujours plus loin les limites de la navigation jusqu'au moment où il faut VRAIMENT monter en bateau, c'est un poulet qui vole, c'est un casque qui se casse, une tête qui saigne, un Albator qui se crée...

Et puis vient l'actuel Pierre, le ceïste, celui qui se bonifie à chaque nouvelle rencontre, l'exilé, celui qui manque à mes séances du samedi, le moniteur soucieux des autres, l'oreille compréhensive, l'ennoblissement du mot Frère dans la complicité qu'il semble partager avec Carole, l'internaute tchateur de mes fins d'après-midi, le dénicheur de refuge enneigé, le traîneur de blessé sur couvercle de poubelle...


En dix ans de club petit Pierre sera devenu un grand CSBCKien, joyeux anniversaire !

sam


Un brin nostalgique tout de même  12-04-2005
On a emporté mon premier bateau neuf de 1990 : le pro-am jaune et gris (successivement attribué ensuite de mémoire à Julien comte, Gautier,...,Mathieu), on a retiré la tente à pommes de pin : celle où nous tassions nos seize ans, on a zigouillé le premier C2 de Geoffroy et Jean-Noël, repris il n'y a pas si longtemps par les jeunes 3E3 (Bertrand Et Benoît), on a emmené le premier kayak fibre de Chloé... mais qu'est-ce qu'on a bien rangé !
Quelques images souvenirs :

Les anciennes armoires du bureau sont revenues à leur place originelle dans le local du haut, elles contiennent les réchaux, glacière et gamelles. Les malles sont placées au-dessus des armoires, il n'y a plus que quelques portes et les bouteilles de gaz qui restent par terre et encore, dans le fond.
Quelques souvenirs encore :
Merci à Geoffroy pour son aide dynamique en espérant que le déchargement de la remorque à bâche bleue, remplie à bloc, se soit bien déroulé à la déchetterie de Pont-Audemer.

sam


Dascanta Rosla Broinna-Pint-Euthiu  10-04-2005
Semado 9 evrol, cimma pràvu, 16 pegeyaurs baeuminteos at un axolà Pàtruvoan int dascandu nitra rovoâra le plus pricha antra Broinna at Pint-Euthiu.
Checun e pu prifotar da le dascanta an s'edinnent é l'iptoin chiosoa dâs la dàpert : antreônamant at repodotà piur las uns, liosor at treveol das tachnoquas da besa piur las eutras.
La menqua d'aeu cintonue eu vennega Baeumintalios at catta dascanta paut àgelamant ätra cinsodàràa cimma un pelloetof é una binna sàenca d'aeux-vovas eu berrega.
Le pricheona eure loau la 7 meo antra Cirnavolla sur Rosla at Pint Eudamar.

sam


Réunion comité directeur Comité Départemental 27  06-04-2005
Nous nous sommes rendus à Vernon ce soir avec Marie-Claude.
Merci aux différents participants d'avoir eu la gentillesse de nous attendre jusqu'à 19 h 30 pour commencer malgré notre retard.
Etaient présents : Pierre Fleuriot, Hervé Dassy, Jean-Jacques Duval, Luc Ferrand, Jean-Pierre Aupperin, Mickaël Louchard, Olivier Cornu, Benoît Letellier et Jérémy Bretteville.

Pierre nous a informé que le projet du Ccomité Départemental 27 de Canoë-Kayak avait été accepté pour les quatre années à venir. Il s'agit d'aider les clubs à développer la pratique des jeunes en favorisant la formation de cadres spécifiques dans chacun des huit clubs.
Du matériel adapté sera acheté pour chaque club, kayak (fox) et canoë polyéthylène (non non, pas Finken). Le CD27 financera également chaque année durant quatre ans et pour chaque club, 50% d'une formation fédérale (initiateur, moniteur ou entraîneur).
Ceci est possible grâce à l'aide du Conseil Général et de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de l'Eure.
Un gros merci à Pierre Fleuriot, Président, pour le montage et la présentation des dossiers.

Le projet de bassin de slalom à Val de Reuil repart à zéro et Luc Ferrand suit le dossier de près.

Le stage initiateur se déroulera du 18 au 23 avril et déjà 7 candidatures potentielles ont été préenregistrées pour le département dont 4 filles.

Jean-Jacques a rappellé que la première réservation pour Cergy était le samedi 30 avril de 15 h à 17 h principalement retenu pour les jeunes qui sont venus sur les animations jeunes.
Pour l'année à venir, il souhaite l'ouverture des animations jeunes au cadets débutants, afin de les motiver pour progresser.
Aucune suite n'a été donnée au courrier de Pierre, s'inquiétant du devenir de l'ensemble des cadets dans les années à venir.

Pierre a fait un compte-rendu de la dernière réunion du Comité Régional : les championnats de course en ligne à Poses ( 73 courses, plus de 800 participants, 50 bénévoles) et la finale N3 slalom de Rabodanges (250 compétiteurs, environ 50 normands) ainsi que le troisième championnat du week-end de fin mars ont été évoqués.
Le projet de financement de cellules, présenté par les élus du Comité Régional, membres de la commission slalom, n'a semble-t-il pas convaincu suffisamment. Toutefois, autorisation à une recherche plus poussée et de coût moindre a été donnée, il est proposé par exemple de demander une aide à la Fédération et non au Comité Régional ou de louer le matériel plus ponctuellement ou encore de revenir à un achat de cellule sans afficheur.

Les différents courriers reçus par notre Président ont circulé : dossier femme, dossiers FNDS, lettres diverses, ainsi que le dossier monté pour la finale animation jeune par notre Président.

Les organisateurs de cette finale se sont réunis hier au soir, il s'agit d'Olivier Cornu, de Thibaud Delaunay, de Benoît Letellier, d'Alain Dubu et de David Leray.
Olivier a expliqué que cette animation débuterait le 18 juin à 14 h 30, une descente en loisir Montfort-Pont gras serait proposée aux jeunes répartis en deux groupes pour l'un de ces groupes tandis que l'autre groupe évoluerait en stream sur un parcours de slalom prolongé en dribble de ballon jusqu'à un but, plus option bonus d'esquimautage ou de dessalage avec récupération de matériel pour s'entraîner aussi aux techniques de sécurité. Inversion des groupes.
Vers 20 h 00, installation au camping, montage des tentes puis repas préparé par un traîteur.
Petit déjeuné et pique-nique fournis le lendemain alors que deux activités différentes seraient proposées : l'une, le matin, en équipe de deux mélangeant des jeunes de deux départements différents : départ course à pieds suivi d'un trajet en wavehooper.
L'après-midi pyramide en bateau vital. Remise des résultats vers 16 h 30 puis retour.

Le CD 27 va essayer d'habiller partiellement ses représentants et fera en sorte que ce week-end ne leur coûte rien. 24 jeunes seront retenus pour cette finale (à l'heure actuelle, les beaumontaises Chloé, Delphine, Faustine et Quentine sont retenues mais les quotas par catégories ne sont pas nettement définis et il peut encore y avoir des modifications, de même Maxime est pour l'instant en position de remplaçant si certains se désistent).
Il sera cette année à la charge des clubs de l'Eure d'emmener les jeunes sélectionnés et de les encadrer après le repas du soir.
Il est par ailleurs très probable que l'organisation aie besoin de moyens humains lors de ces journées.

La réunion s'est achevée à 22 h 20, Pierre a ensuite remis à Marie-Claude les coupes récompensants nos filles : Faustine championne en minime 2, Chloé championne en minime 1 et Delphine vice-championne en minime 1. Bravo les filles !
Jean-Jacques s'est quant à lui soucié de la santé de Nicolas, blessé samedi lors de l'animation jeune du Val de Reuil.

La prochaine réunion aura lieu le mercredi 29 juin à Beaumont le Roger à 19 heures.

sam


Championnats Ile de France. 3 avril 2005, Cergy, journal d'un entraîneur.  04-04-2005
7h30 : La charmante blondinette disparait en même temps que retentit le doux et délicat "Bang! Bang!". Ca y est, c'est l'heure, il faut y aller : aujourd'hui, compétition individuelle.
7h30'01" : Didier Super commence à monter en pression
8h17 : On s'arrache du F1, il faut aller chercher la cousine à Simon au RER qui vient le supporter (dans tous les sens du terme) pour la journée.
8h30 : la cousine étant en retard, on choisit d'aller chercher des croissants : la récolte est nulle, malgré ses ouatmille habitants, Cergy ne dispose ni de boulageries, ni de trocquets ouverts un dimanche matin. Holy Shit.
8h46 : La cousine (comment s'appelle t'elle déjà? Elodie? Magalie? Noémie?) arrive enfin, on a la dalle et on finit par manger un paquet de cookies à 3 en tout et pour tout.
9h17 : Alors que la compét est en retard, la jonction est faite avec les autres beaumontais : Donatien et Carole courront dans quelques dizaines de minutes, tandis que MicroQ et Chloé sont principalement là pour, respectivement, foutre le bronx et me marier avec toutes les filles de la planète, et que Yves fera le photographe.

9h18 : Donatien se fait choper par un type de Mantes qui lui reproche d'avoir bousillé son bateau la dernière fois qu'il l'a emprunté. Courageusement, Dodo rebalance la faute sur bébénageur de Val de Risle.
10h37 : Première manche de Carole, n°32. Solide, mais pas très rapide et émaillée de 2 touches. 3ème et à sa place.
10h58 : Première manche de Donatien, n°67. Solide, mais pas très rapide et émaillée de 2 touches. 3ème et à sa place.
10h59 : Je sais plus très bien pourquoi, mais je flanque une volée au cadet de service (micro). Il l'avait probablement mérité.
11h05 : Jonction avec Nico.
11h56 : Exploit de carole en seconde manche : En 1'58" et 0", elle enterre ses rivales qui commettent toutes un 50 (mais même sans ça, elle avait 10" d'avance sur elles). Au final, 1ère et 422 pts bienvenus dans l'accession à la finale cadettes, même si ça ne suffit pas pour l'instant. Je suis quand même très content après avoir vu ça. Yves pert au passage une bouteille de champagne, qu'il avait imprudemment mise en jeu au cas où donatien ou carole eût fini en tête.
12h18 : Donatien refait une manche honorable, mais sans grand éclat. 3è et 569 pts en junior, il part emprunter tous les C1 et pagaies qui passent à proximité de lui pour se consoler.
12h40 à 14h00 : Micro va chercher ses pompes au milieu du bassin, micro va bouffer son sandwich accroupi sur les trous (des plots), micro nous explique tout l'intérêt des pieds dans le sex-appeal féminin. Micro est une star, micro est un roi, il nous fait rigoler et il se prend une beigne, je suppose qu'il l'a mérité. Chloé en profite pour essayer de me marier avec la soeur de Simon.
14h12 : Didier Super est au taquet, il vient de voir Benoît Peschier partir s'habiller, la pression ferait exploser une centrale nucléaire.
14h24 : Chloé me flanque une des nombreuses baffes qu'elle m'enverra avec générosité pendant la journée. (Ne vous fiez pas à son air angélique sur la photo...) Entraineur? Un sacerdoce.
14h30 : Donatien est envoyé au poste de juge pour l'après-midi.
14h35 : Donatien s'offre un petit roupillon bien mérité après tant d'efforts et laisse sa co-juge se démerder toute seule.
14h37 : Première manche pour KingJoudou, dossard 153 : 1'40" + 2, la performance reste honorable mais Simon partait avec des ambitions plus élevées tandis que sa famille le regardait. La seconde manche s'annonce chaude.
14h57 : Premier beaumontais dans les blocks chez les séniors, Nico, dossard 194. 1'43", et deux touches, nico se satisfait de son sort. Un peu plus tôt, Breton, dossard 182, a pris son temps pour visiter le bassin.
15h01 : Je suis au start, dossard 197. Ca va, ça se passe bien, je navigue portnawak mais j'ai la forme. 1'34" + 2, j'entrevois la N2 au bout du tunnel.
15h02 : Un peu comme Tchernobyl, mais en pire, Super, dossard 198 explose sous la pression et fait de grosses erreurs indignes de son niveau. 1'38" + 6, ite missa est.
15h03 : Carole récupère ses cordes vocales. (mais comment fait-elle pour crier si fort??)
16h02 : Seconde manche de Simon, qui craque un peu dans son désir de bien faire : beaucoup de déchets, 1'40 + 6, 12è et 344 pts, c'est une légère déception.
16h17 : Au départ, Nico. A l'arrivée 1'43", et une touche, prestation un peu terne pour notre nico qui n'est décidément pas un forçat de l'eau vive : 37è et 369 pts. Un peu plus tôt, Breton, dossard 182, a pris son temps pour esquimauter, prendre des 50, bref, faire du tourisme.
16h21 : Je suis au départ, et dès la porte 3 je constate que je suis complètement HS. Après coup, étrangement, il m'apparaîtra que manger en tout et pour tout trois cookies, une banane et deux sucrettes depuis la veille n'était peut-être pas assez. La N2 s'envole : 26è et 269 pts.
16h22 : Super met les pendules à l'heure et montre de quoi il est capable malgré encore d'énormes erreurs : 1'35" + 2 , 34è et 299 pts. Beaucoup de regrets au final.
16h23 : Les hurlements d'encouragement de Carole finissent par réveiller notre photographe, qui a profité du beau soleil pour faire un petit somme réparateur.
16h44 : Réveil de Donatien, en pleine forme.
16h45 : Passage de Benoît Peschier, dernier concurrent senior homme, qui éclaboussera la compétition de toute sa classe en dominant largement ses adversaires.
16h55 : Quentin, qui a quand même réussi à faire quelquechose d'utile de sa journée, me rend ma caméra pendant que Chloé me présente ma future femme (celle de droite sur la photo).
17h40 : Il est temps de rentrer. Accompagné de Simon dans la 206, nous raccompagnons...hmm...comment s'appelle t'elle déjà? Noémie? ;) au RER avant de nous paumer une bonne demi-heure dans la banlieue parisienne. Toujours sans carte. Pendant ce temps-là, Quentine, ses seins et...ses pieds, fait son grand coming-out.
19h20 : Arrivée chez Yves, son vélo, sa charmante femme et son Gollum. On boit le champagne en l'honneur de Carole, qui n'a vraiment pas démérité.

Les autres vont rentrer sur Beaumont, il est déjà bien tard et le soleil, toujours aussi immaculé, se couche, mais quelle compét mémorable, tout de même!

Geant Vert


Championnats Ile de France. 2 avril 2005, Cergy. Journal d'un entraîneur.  04-04-2005
10h00..errrr...10h25, j'arrive au club. DidierSuper est en train de trifouiller on ne sait quoi avec ses amis les pompiers. Avec KingJoudou, nous représenterons tous trois le CSB l'après-midi même aux championnats d'Ile de France par équipe.
12h15 : La 206 est perdue dans la cambrousse. Impossible de savoir comment se rendre à Cergy, et on n'a pas de plan.
12h16 : Venu d'on ne sait où, Nico-nico et son Scénic arrivent pour nous apporter aide et secours. Le miracle est en marche : nico-nico, incapable de retenir un parcours de plus de trois portes, n'hésite pas une seconde pour nous mener à bon port. On frôle le surnaturel.

13h05 : C'est parti pour une heure d'entraînement sur le bassin. L'ensemble est surpeuplé, pas évident de tracer son chemin, mais c'est pas grave, il fait beau, c'est fête.
14h15 : Fin de l'entraînement, je constate avec un brin de surprise qu'on n'a pas de juge pour la course de l'après-midi...Nico partant chez Darty, c'est Clara de Val de Risle qui nous sauve la mise. On lui fait encore une grosse bise pour la remercier.
15h37 : Ca y est, c'est parti pour les petits beaumontais, remontés comme des pendules.
15h37'10s : J'ai pas encore franchi la ligne de départ que je vois Didier sur la droite de la porte 1, et Simon sur la gauche. Personne ne semble être passé au milieu. Stupeur.
15h39 : On engueule Didier. Qui assume, mais du coup on l'engueule quand même encore. Au final il part pour bouder.
16h55 : Deuxième manche, "un poil" plus réussie que la première. +2 de touche et une quatorzième place, alors que deux manches comme la seconde nous hissaient dans le top 10 sans souci. De leur côté, les Val de Rislois parviennent par miracle à finir deux fois leur manche en C1, bébé-nageur réussit un exploit.
17h35 : La question de savoir où on dort va finir par se poser avec acuité. Le camping semble interdit sur la base, et de toute façon on veut manger au flunch et donc sortir de la base.
17h37 : les petits gars de Val de Risle nous accrochent nos bateaux sur leur remorque (prenez-en de la graine) pendant que Didier entreprend une partie de foot avec une bouteille de jus d'orange (pleine, et ouverte).

18h26 : On finit par se décider pour aller au F1 avec nos voisins, qui se perdent, se trompent de F1, se reperdent, mais bon, c'est coule, il y a de la place au F1 et la réceptionniste est antipathique au possible, du coup on lui fauche des sucrettes (mais pas assez, comme l'avenir nous le dira).
19h22 : De la voix de Chloé et par le miracle de la technologie, on apprend les bons résultats de l'animation jeune de Val de Reuil, et la blessure du mini-Nico
19h35 : Val de Risle nous emmène fluncher dans leur minibus. Minibus bien cool au demeurant, DidierSuper mate tout ce qui bouge et on apprend que les frites sont autorisées chez nos voisins rislois. Eh ouais, pas de bol.
21h37 : Papy Jean-Paul meurt.
22h12 : C'est parti pour une heure de révision de maths pour Simon et Clara : ça cause de limites, d'asymptotes, de tableaux de fonctions : un grand bond dans le passé, pendant que DidierSuper part se laver les dents avec sa brosse à cheveux.
23h35 : Après nous avoir cassé les burnes avec son nouveau portable toute la soirée, on finit tous par s'endormir, les rêves pleins de N2 et de jolies filles. (j'ai rêvé d'une superbe blonde inconnue coupé au carré cette nuit-là, c'était terrible)

Geant Vert


Test des gilets : plus de 60 nominés et...3 éliminés !  03-04-2005
La séance piscine d'hier au soir a permis de tester l'ensemble de nos gilets dans les conditions idéales rediscutées lors du recyclage moniteur de février dernier.
Un grand merci à Yves pour avoir apporté le matériel nécessaire (poids, ficelle, fiche technique...) et pour avoir plongé plus de 60 fois afin d'accrocher en apnée le lest au gilet posé au fond de la piscine sous les pieds d'un troisième homme.
Ce troisième homme a d'ailleurs été Delphine bien souvent qui montait sur les gilets afin de les vider de leurs bulles, et donc de l'air contenu ! Ensuite, nous fûmes plusieurs a accomplir le rôle tenu initialement par Delphine.
MErci à Rachel d'avoir tenu à jour le registre et à Nicolas, privé de natation suite à sa chute en VTT lors de l'AJ d'hier après midi, de nous avoir approché les gilets un à un.
Et donc au final, tous les gilets sont opérationnels sauf trois, jaune et rouge, déchirés de partout et, un petit bleu et rouge qui devra recevoir quelques points de suture.
Prochaine opération l'an prochain selon la même technique afin de respecter les règles de l'arrêté du 4 mai 1995.
Reste aussi à contrôler les gilets de sécu.

sam


Jean-Paul Jean-Paul Jean-Paul  02-04-2005
Le pape du kayak beaumontais s'est définitivement éloigné cette année du terrain des compétitions régionales.
Sa présence lors des séances d'entraînement devient rare et la jeune garde du club s'en inquiète fortement, à l'image de Nicolas, joint hier par téléphone cellulaire alors qu'il se préparait dans une église.
Les souvenirs sont bien présents : toutes les veillées à la guitare menées par notre Popaul, ses descentes et séances inépuisables, il reste un guide pour beaucoup ...
En janvier dernier il était apparu par trois fois à la fenêtre du local informatique lors du sélectif beaumontais et y avait fait un signe de la main afin d'accrocher les résultats provisoires d'une course à laquelle il ne participait plus, il n'avait pu s'exprimer en moutain bouc, son dialecte personnel, ses proches du secrétariat lui imposant la plus silencieuse attitude.

Pagayons en rassemblement dès cette après-midi à Cergy, à Val de Reuil, à Beaumont le Roger ou ailleurs et sachons rester fidèle à la navigation de notre vaillant aîné !

sam


retour